La fessée : un délit VS la Parole de Dieu


Une loi vient d’être votée cette semaine à l’assemblée qui interdit la fessée, les corrections ou même les gifles
Mais qu’en est-il dans la Parole de Dieu ? Que nous dit Dieu à ce sujet ?

Une loi vient d’être votée cette semaine à l’assemblée qui interdit la fessée, les corrections ou même les gifles :
https://www.20minutes.fr/politique/2561791-20190711-enfants-loi-anti-fessee-promulguee-journal-officiel Mais qu’en est-il dans la Parole de Dieu ? Que nous dit Dieu à ce sujet ?

Le Proverbe 13 nous enseigne à ce sujet en nous disant : Celui qui ménage sa verge hait son fils, mais que celui qui l'aime cherche à le corriger. (Prov 13.24)

Le mot correction, מוּסָר musár en hébreu nous parle d’une répréhension, d’un avertissement ou d’une instruction. Il nous parle à la fois de corriger, de donner du conseil ou de châtier. Ce qui veut dire punir. Et elle nous donne l’instrument, elle nous parle d’une barre, d’un bâton, שֵׁבֶט shébet en hébreu, et qui un outil utilisé par les Pasteurs (Lév 27.32) et par les enseignants de la Parole (2 Sa 7.14). Elle dit que c’est un symbole d’autorité entre les mains de quelqu’un qui gouverne, tout comme peut l’être un sceptre. (Amos 1.5,8) ou un instrument de guerre et d’oppression (Psa 2.9 ; Zach 10.11) (Source dictionnaire biblique Vine)

La punition doit évidemment être adaptée au cas et à l’âge de la personne qui est punie. On ne châtie évidemment pas un enfant de 3 ans comme un enfant de 12 ans et inversement.

Nous apprenons dans ce verset que celui qui ne corrige pas, qui n’applique pas la correction, fut-elle parfois physique, en réalité déteste son fils, déteste sa fille, tout simplement parce qu’il va le détruire. Un enfant qu’on ne corrige pas et à qui on ne met pas de limites, croira que tout est permis et rendra chèvre ses parents jusqu’à ce que se créée au sein de la famille une situation de destruction. Il n’y a à qu’à voir les appels à l’aide des familles à la télévision pour des enfants indisciplinés, rebelles, et les personnes qui ne respectent pas ou plus l’autorité (Pompiers, Police, Gendarmerie, Professeur d’école, Pasteurs, tout est permis). L’avènement de la psychologie et de la théorie de l’enfant roi et la rébellion contre les autorités en mai 1968 ont largement contribué à détruire le modèle de la famille au sein de la société.

Pourtant la Bible et l’Apôtre Paul nous disent dans le livre d’Hébreux que Dieu lui-même châtie ses enfants, qu’Il frappe de sa verge tous ceux qu’Il reconnait.
Car le Seigneur châtie celui qu'il aime, Et il frappe de la verge tous ceux qu'il reconnaît pour ses fils (Hébreux 12.6,8)

Et le mot grec utilisé dans ce verset du Nouveau Testament est μαστιγόω mastigóo qui veut bien dire fouetter.

La société, et donc le diable par son intermédiaire cherche à tout prix à nous dissuader de corriger et d’éduquer nos enfants comme nous l’avons toujours fait. Ce faisant, elle agit en réalité par hypocrisie, se positionnant en tout cas en apparence comme étant « meilleure que Dieu ».

Mais est-elle réellement meilleure ? Posez-vous la question : comment vos enfants obéiront-ils demain à Dieu qu’ils ne voient pas s’ils n’obéissent pas aujourd’hui à leurs parents qu’ils voient ?
Leur inculquer avec amour la discipline et le respect de l’autorité est le meilleur service que nous pouvons leur rendre.



Instruit l'enfant selon la voie qu'il doit suivre ; Et quand il sera vieux, il ne s'en détournera pas. (Prov 22.6)



La responsabilité des parents délégués par Dieu est d’enseigner à leurs enfants la Parole de Dieu et cela comprend l’autorité.
 Sachez que vous rendrez des comptes pour cela. Dieu ne vous demandera pas si les autorités de la terre l’interdisent ou si vous étiez menacés, Il vous demandera de rendre des comptes pour ce qu’Il a dit. Et si vous avez arraché leurs âmes à l’enfer de la rébellion, à l’enfer de la désobéissance à Sa Parole ... Prv 23.13,14 N'épargne pas la correction à l'enfant ; Si tu le frappes de la verge, il ne mourra point. En le frappant de la verge, Tu délivres son âme du séjour des morts. Les avez-vous corrigés, les avez-vous disciplinés ? Leur avez-vous donné les outils dont ils avaient besoin pour vivre ?
 Les parents sont responsables devant Dieu pour cela.
Ne vous laissez pas avoir, si vous ne corrigez pas vos enfants, vous ferez d’eux des méchants que non seulement vous aurez à supporter mais la société aussi. 
Il ne s’agit pas aujourd’hui de faire ce qui est politiquement correct mais bien de faire ce qui est le meilleur pour leurs vies.



Bien souvent nous n’avons pas envie de crier, nous n’avons pas non plus envie de nous fâcher mais nous le faisons parce que nous comprenons que si nous les laissons faire la situation deviendra pire pour eux. Nous le faisons par amour. 
Nous les corrigeons parce que nous les aimons. N’en déplaise à nos amis de gauche (j’entends déjà leurs cris de vierge effarouchée…) une petite fessée n’a jamais tué personne, en revanche ne pas la donner le jour où elle est nécessaire peut tuer votre enfant spirituellement en semant ou en entretenant dans son cœur les graines de la rébellion. Après tout puisqu’il n’y a pas de conséquences au mal, pourquoi ne pas le faire, pourquoi ne pas le pratiquer ?



Il existe une différence évidente entre quelqu’un qui corrige et quelqu’un qui bat son enfant. La société a toujours su faire la différence et vous savez la faire aussi.
Et chacun sait dans son cœur ce qu’est une punition juste et proportionnée.
 Celui qui ne le sait pas est malade et a besoin de guérison.



Le diable sait à quel point la correction est importante dans la vie d’un enfant et il se propose de le détruire en influençant le monde avec une idéologie mortifère.
 L’état islamique n’a rien à envier à la psychologie moderne car tous les deux sont des meurtriers, chacun à sa manière.
L’un en détruisant physiquement les gens, l’autre en les détruisant dans leur esprit, dans leur fort intérieur.
Lequel est le plus dangereux selon vous ?
 Ils sont les Charybdes et Scyllas des temps modernes, deux monstres qui sont en réalité l’un pire que l’autre.

Ne vous laissez pas tromper par cette séduction des derniers temps qui consiste à avoir l’air meilleur que Dieu.
Dieu a horreur des hypocrites. Il récompense en revanche ceux qui lui obéissent.

La Bible est remplie de nombreux Proverbes placés là par Dieu pour connaitre la Sagesse, je vous suggère de les méditer :

Proverbes 6 :23 Car le précepte est une lampe, et l'enseignement une lumière, Et les avertissements de la correction sont le chemin de la vie:

Proverbes 10 :17 Celui qui se souvient de la correction prend le chemin de la vie,

Proverbes 13 :18 La pauvreté et la honte sont le partage de celui qui rejette la correction, Mais celui qui a égard à la réprimande est honoré.

Proverbes 22:15 La folie est attachée au cœur de l'enfant; La verge de la correction l'éloignera de lui.

Proverbes 29 :15 La verge et la correction donnent la sagesse, Mais l'enfant livré à lui-même fait honte à sa mère.

Voici un exemple de prière qui peut nous être utile : ?Aide nous Seigneur à corriger nos enfants, donne-nous la force, la Sagesse et l’intelligence de ne pas nous laisser influencer par le monde, pour agir correctement selon ta Parole au nom de Jésus, Amen.

Pasteur Rémi Coadou - Centre de Vie de la Foi

62 Views